QUICK VIEW. Chartres sous la brume

Récemment mes grands-parents ont emménagé à Chartres, une ville que je ne connaissais pas du tout. C'est plus loin de chez nous et nous y rendre est plus compliqué, mais cela peut se faire sur une journée malgré tout. Alors quand on est allé leur rendre visite au début des vacances de Noël, on a décidé de réellement y passer la journée et de découvrir un tout petit petit petit peu la ville. On est parti tôt le matin et on y est arrivé en fin de matinée, ce qui nous a laissé le temps de faire un tour dans les rues - désertes par ailleurs parce qu'on était dimanche, qu'il faisait un froid de canard et que toute la ville était enveloppée de brume ! On a surtout et avant tout visité la cathédrale (un de mes cours du premier semestre portait sur l'architecture du Moyen Age et cette visite m'a fait réaliser à quel point j'étais dans la bouse pour le partiel). C'est une cathédrale magnifique qui m'a laissé une forte impression, contrairement à celle de Rouen que j'avais visité en septembre, sous un temps tout aussi pourri quand j'y repense. J'en étais vraiment ravie et j'ai adoré détailler les différentes parties de l'édifice. J'en ai pris plein les yeux. Je pense qu'on y retournera sous le soleil parce que ce serait chouette de voir l'effet des vitraux sur l'intérieur de la cathédrale. Ce jour-là on ne peut pas dire que la lumière entrait beaucoup... Concrètement on a pas eu le temps de faire plus de choses parce qu'on devait filer voir mes grands-parents. J'avoue, j'ai quand même fait un tour dans une librairie trop chou (Esperluette) qui se situe à quelques rues de la cathédrale : oui oui toujours fidèle à moi-même. Je vous laisse donc avec mes quelques photos de Chartres sous la brume !











Bilan de 2016 et attentes pour 2017

Bonne année à vous ! En ce premier janvier, je vous retrouve avec un petit article rituel, le bilan de fin d'année (qui ne prend pas cette année la forme d'une longue missive à moi-même parce que je suis nettement plus apaisée) et des petites résolutions. Concernant ces dernières, j'ai décidé de faire comme l'année dernière et de choisir cinq choses facilement réalisables que j'aimerais voir s'accomplir cette année. J'en ai choisies plus à côté - elles sont d'ailleurs listées sur twitter - mais ça reste globalement raisonnable et très restreint à de chouettes événements que j'aimerais organiser. Je vous laisse donc avec ces deux petites listes en espérant que vous avez passé de bonnes fêtes et que vous avez commencé  2017 sur une note joyeuse.

Cinq choses réussies de 2016

J'ai fini la prépa avec une sous-admissibilité à l'ENS. Et c'est quand même ma réussite de 2016. Je pense que c'est la dernière fois que j'en parle ici (j'espère, sinon vous allez en avoir sérieusement marre), mais c'est quelque chose de marquant et une expérience à laquelle je ne cesse de me rapporter, notamment lorsque je la compare à mon travail de la fac ou à mon état. Je savais que 2016 serait forcément une année de changement concernant le scolaire mais en pensant cela, j'avais toujours le doute de la khûbe dans ma tête. Et finalement, j'ai pris la bonne décision en tournant la page de la prépa, que j'ai au moins fini sur une bonne note avec mes résultats à l'ENS et aux écoles de commerce. Maintenant, je me tourne entièrement vers ma réussite à la fac : ce n'est pas le moment de flancher dans mes études.

J'ai beaucoup bougé et surtout je suis allée à Londres. Chaque année qui passe pendant laquelle je peux beaucoup bouger à droite à gauche, même si ce n'est pas loin ou pas longtemps, je suis heureuse et reconnaissante de pouvoir le faire. Comme l'année dernière, j'ai pu me déplacer pas mal, même si je suis surtout restée en France cette fois-ci : j'ai fait un petit petit tour à Chartres, Saint-Malo, Nantes, Rouen et ça m'a donné envie de plus visiter les beaux endroits de France ; j'ai revu ma Bretagne adorée et ça m'a beaucoup apaisée ; j'ai passé trois jours à Milan en jouant sur la spontanéité et 24h de bus ; et enfin, dans mes choses à faire en 2016, j'avais marqué aller à Londres et je l'ai fait ! et ça a été un des plus beaux voyages de ma vie qui m'a donné envie d'y retourner immédiatement. Je ne sais pas trop ce que j'attends de 2017 niveau voyages (enfin je commence à me faire mon idée mais c'est flou) mais j'espère que ce sera aussi satisfaisant.

Je me suis remise à lire. J'ai passé janvier et février à tenter de lire pour les concours, incapable d'avancer le moindre bouquin. En mars, j'ai abandonné et je n'ai repris que des choses pour moi. J'avais mis comme "résolution" de 2016 de lire plus de BD et c'est ce que j'ai fait : j'ai repris les mangas de mon adolescence, j'ai lu de nouvelles BD très sympas, j'ai eu des déceptions et de véritables coups de cœur. En tout cas, ça m'a fait beaucoup de bien et ça m'a permis de remettre un pied dans la lecture. J'ai poursuivi en lisant des romans jeunesse et young adult ce que je n'avais pas fait depuis des années. Finalement, j'ai lu très peu de classiques ou d'essais cette année, j'ai littéralement cédé à toutes mes envies et c'était agréable. Mon bilan chiffré est assez mauvais comparé à ce que je faisais avant et à ce que je voudrais faire. Je pense que, m'étant replongée dans ce plaisir et étant à nouveau à l'aise avec ça, je lirai plus en 2017 et j'ai hâte de découvrir plein de choses !

Je me suis enfin teinte en rousse. Enfin ! Après tant d'hésitations, à me dire que quand même, je risquais de bousiller mes cheveux, que c'était absolument pas discret comme changement, à demander des avis à droite à gauche... j'ai sauté le pas en choisissant un roux qui reste discret mais me change et c'est chouette d'enfin faire quelque chose de différent. 

J'ai rencontré de nouvelles personnes. Et ça a fait très bizarre après deux ans passés dans la prépa en petit comité à connaître plus ou moins tout le monde et à faire peu de rencontres. J'avais très peur de ne pas m'en tirer, de ne plus savoir faire, comme à chaque fois que je me retrouve dans un nouvel endroit. Je suis quelqu'un de timide, j'ai du mal à parler et à rencontrer des gens, je suis facilement bloquée quand ce sont de nouvelles personnes. J'ai rencontré IRL une pépite de twitter, j'ai rencontré de chouettes personnes à la fac et je continue d'être très bien entourée. Donc pour ça 2016 a été une très bonne année.


Cinq choses à faire en 2017

Me remettre à écrire. Il y a un petit moment maintenant que j'ai arrêté d'écrire. D'ailleurs, je me suis toujours dit que ce blog était aussi une façon de continuer à jeter des mots sans pour autant créer des histoires, afin de s'entraîner. Ces derniers mois, j'ai à nouveau senti les idées venir et l'envie d'écrire surtout. Alors, je ne sais pas ce que ça va donner, je n'ai jamais été une fille très constante. En tout cas, j'ai envie d'essayer parce que ça reste la chose qui m'a toujours habitée et j'ai envie de la vivre cette fois.

Voir la montagne pour la première fois. Je suis une fille de la mer. C'est le paysage et l'ambiance qui m'apaisent le plus. Ce n'est pas pour rien que je vous parle des paysages de la Bretagne avec amour : je me sens extrêmement bien là-bas. A l'inverse, je n'ai jamais jamais mis les pieds en montagne sauf pour des passages (pour aller en Italie notamment). A la fac, j'ai une amie lyonnaise amoureuse de la montagne et qui, à base de très jolies photos de nature toutes pures et apaisantes, m'a convaincue d'aller voir à quoi ça ressemblait en vrai. Du coup, un petit voyage là-bas est en train de germer dans nos esprits et j'espère que ça se réalisera.

Recommencer à regarder plus de films et notamment des documentaires. Mon option cinéma de la prépa m'a permis de sortir de ma zone de confort niveau films et d'en regarder beaucoup spontanément, de sortir de ma zone de confort - et aussi parce que c'est toujours plus facile de suivre des recommandations que d'y aller de soi-même. A la fin, ça tirait un peu à l'obligation parce que j'en avais marre de bosser pour la prépa et que même mes soirées films se transformaient en obligation puisqu'elles étaient dédiées à mon option (disons aussi que le cinéma classique japonais c'est sympa, tu fais de très belles découvertes, mais à un moment ça devient pénible). Depuis je ne regarde quasiment plus de films ou alors je ne fais que les revoir - et je ne parle même pas du nombre de films que je ne vais pas voir au cinéma alors que j'aimerais bien. De fait, j'aimerais bien recommencer à voir plus de films, tout en sortant de ma zone de confort. En objectif plus précis, je veux commencer à regarder des documentaires (j'en ai listé plein sur netflix) et des films de réalisatrices. 

Réellement travailler l'anglais. J'ai l'impression de stagner depuis des années en anglais. Je suis en bac +3 et je n'ai pas spécialement le sentiment d'avoir progressé. Ce n'est pas forcément vrai et je ne suis pas non plus mauvaise mais cette année j'ai envie de sentir un vrai progrès dans mon apprentissage, j'ai envie de passer un cap. Je vais tenter de revoir les bases et surtout de m'environner d'anglais le plus possible en lisant et en écoutant plus que ce que je ne fais. Je suis vraiment déterminée parce que pour l'instant j'ai le temps et je veux le mettre à profit ! 

Instaurer un rituel apaisant du dimanche soir. Le dimanche soir j'ai généralement envie de pleurer, sans trop savoir pourquoi hein, mais je suis plus sensible et ce n'est pas forcément un bon sentiment sur lequel finir la semaine. J'ai envie de mieux me gérer et m'organiser cette année et c'est mon principal objectif du deuxième semestre. Dans cette nouvelle petite routine, j'aimerais m'organiser, autant que je peux, un rituel apaisant le dimanche soir pendant lequel je me ménagerai du temps pour la création, la lecture et un bon bain chaud avec une série afin de finir sur une note positive la semaine. 

Ce qui a marqué mon automne 2016

Bonjour à tous ! En ce premier jour d'hiver, je vous publie l'article bilan de mon automne et ce qui m'a marquée, animée pendant ces trois mois. J'aime bien écrire ces articles, ça me permet de faire une petite rétrospective sur ce qu'il s'est passé et par la même occasion de faire des favoris ponctuels. Je vous laisse donc avec ma petite liste partagée entre quatre catégories : sur internet, objets et nourriture, événements et culture ! 


SUR INTERNET

La méthode Pomodoro. Avec l'entrée en fac j'ai cherché un nouveau moyen de me concentrer et avoir des plages de boulot efficaces parce que je connaissais ma capacité de concentration digne d'une petite cuillère. J'avais déjà entendu parler de la méthode Pomodoro qui consiste à travailler 25 minutes à fond puis de faire une petite pause de 5 minutes et de reprendre ainsi de suite pendant quelques heures (2/3h avant de faire une grosse pause). Je n'arrivais pas à l'appliquer puis j'ai découvert l'extension Strict workflow pour Chrome, ce qui me permet de bloquer directement les sites vers lesquels je suis automatiquement attirée. Elle permet aussi de changer le temps de travail : par exemple, je travaille souvent 50 minutes à fond et je fais 10 minutes de pause. Je l'ai énormément utilisée et je la trouve vraiment très pratique, surtout lorsqu'on a du mal à rester concentré. Je recommande !

Pocket. Une autre application qui a changé ma vie et que j'ai installé en extension sur chrome + en application sur mon portable, c'est Pocket. Cette application permet de garder en mémoire tous les articles/toutes les vidéos sur lesquels vous tombez mais que vous n'avez pas le temps de lire sur le moment. Cela permet de consigner des choses à lire plus tard, mais aussi des articles que vous voulez garder sous la main tout le temps. Il y a possibilité de les ranger dans des catégories pour les retrouver plus facilement et une fois qu'ils sont lus, vous pouvez les supprimer ou les archiver. Cela a clairement révolutionné ma vie parce que je lis rarement ce qui me tombe sous la main quand je parcours les réseaux sociaux par exemple. Du coup, je les consigne dans Pocket et je les lis pendant mes pauses ou à des moments libres plutôt que de jouer à des jeux sur mon portable. De fait, je ne les oublie pas et je les ai toujours sous le coude. C'est aussi très pratique quand vous voulez ressortir une recette rapidement ou un article sur un sujet important que vous voulez partager à quelqu'un. 

Le carnet enchanté. Je commence tard plus souvent cette année et de fait, je suis souvent la dernière à partir de chez moi. Cela me permet d'écouter des vidéos lorsque je me prépare parce que j'aime bien avoir un fond sonore. De fait, je profite de mon humeur réveillée et attentive le matin en écoutant des vidéos de vulgarisation souvent historique, mais aussi littéraire et artistique. Mon mois de novembre a été rythmé par les vidéos du Carnet enchanté et notamment sa série sur les contes de fées. J'aime énormément les contes de fées et j'ai trouvé ça chouette de redécouvrir mes contes préférés via une histoire et une analyse de ces derniers. La vulgarisation est très bien menée, la vidéaste passionnante et les vidéos pas trop longues donc parfaites pour écouter lorsqu'on est pressé. Je vous encourage vivement à la découvrir et je pense faire un article sur mes chaînes de vulgarisation préférées !



ÉVÉNEMENTS

L'entrée à la fac. DUH. C'est pas rien et ça a changé pas mal de choses dans ma vie. Cela m'a fait un bien fou de découvrir un nouvel endroit, de nouvelles matières (même si malheureusement j'avais l'impression de remâcher de l'histoire déjà vue), de nouvelles personnes. J'ai rencontré de belles personnes, la double licence restreinte m'ayant permis de nouer plus vite des liens. J'ai aussi redécouvert le lâcher prise, prendre soin de soi et avoir du temps pour faire des choses random et sortir : et, spoiler, c'est très agréable. Je sais maintenant que j'ai fait l'imbécile à m'enfermer dans le boulot ces deux dernières années et je ne le reproduirai pas (enfin j'essaierai). Je crois que j'ai réellement tourné la page de la prépa et même collé la page de la prépa pour ne pas y revenir, parce que je suis incapable d'éprouver le moindre sentiment de regret envers ce que j'ai laissé derrière moi. Je ne sais pas si la fac m'a permis de m'épanouir, c'est sûrement trop tôt pour le dire. Disons aussi que je me suis organisée comme un pied car incapable de faire face aux libertés nouvelles et que je croule actuellement sous le travail à fournir pour boucler mon semestre. J'ai hâte de voir ce que le deuxième semestre me réserve, maintenant que je sais dans quel environnement je pose les pieds. Il a fallu s'habituer à ce que la fac représentait, à un nouvel endroit et je sens que j'ai pris mes marques et que je peux mieux gérer. J'ai hâte et je ne regrette rien du tout.

L'escapade à Rouen. En septembre, avec ma famille, on s'est échappé à Rouen le temps d'une journée pour voir l'exposition sur l'impressionnisme dans le cadre du festival "L'impressionnisme en Normandie". L'exposition était très chouette et j'ai aimé découvrir une nouvelle ville. Certes, il a plu des cordes, ce qui a un peu limité nos déplacements, mais j'ai apprécié me balader dans un environnement inconnu. J'espère pouvoir y retourner une autre journée pour visiter plus le musée et surtout parcourir la ville sans finir complètement trempée. Cela m'a donnée envie de visiter d'autres villes françaises parce que je me suis rendue compte que je ne bougeais pas beaucoup dans mon propre pays et j'ai envie de mieux le découvrir. La prochaine ville au programme, c'est Rennes et je n'en peux plus d'attendre !

Le défi de réduire la viande. Bon, je ne savais pas trop où le placer mais ça a clairement marqué mon automne. J'arrive maintenant à ne manger de la viande que deux fois par semaine, quand ce n'est pas moins. Je prépare mes repas le midi, je choisis des menus pour mes parents le soir et de fait j'encourage toute ma famille à adopter une alimentation plus tournée vers le végétarisme. Ce n'est clairement pas parfait, mais j'y vais à mon rythme et sans me mettre la pression. Cela faisait déjà un an que ça me trottait dans la tête mais cela demande de changer ses habitudes alimentaires, de trouver de nouvelles idées de repas et c'est difficile quand on manque de temps. Je me suis rendue compte à quel point j'avais tendance à me rabattre sur des plats de viande par manque de temps (et des trucs même pas bons quand j'y pense). Finalement, on a bien progressé dans cette voie et ça nous a permis de varier notre alimentation et découvrir de nouvelles saveurs. Je compte bien encore améliorer cet aspect de ma vie pour réellement diminuer, voire supprimer la viande !


DES OBJETS ET DE LA NOURRITURE

Le magazine Expo in the city. Je l'ai découvert en septembre grâce à une amie de la fac et j'ai acheté celui de septembre et d'octobre. Après j'ai un peu abandonné l'idée des expositions régulières parce que je n'arrivais pas à gérer les cours, mais je pense me les procurer à nouveau en janvier, surtout que les expositions vont se renouveler à ce moment-là sur Paris. C'est donc un magazine qui recense les expositions du moment, avant tout sur Paris mais qui fait également un panorama des autres régions (ce qui est plutôt chouette !). Il en détaille certaines et cela permet de faire son choix et de ne pas louper des trucs qui pourraient nous intéresser. Il tient facilement dans son sac, ce qui permet de l'avoir sur soi au dernier moment, avant de se décider.

Countess grey de Fortnum and Mason. On me l'avait conseillé sur twitter quand je suis partie à Londres et j'ai réussi à l'acheter juste avant mon départ dans la boutique de Saint Pancras. C'est un thé noir à l'orange et oh - mon - dieu, qu'est-ce qu'il est bon. Je l'ai conservé pour ce moment où les températures baissent parce qu'il est parfait pour une atmosphère réconfortante. Il a une saveur assez lourde, parfaite pour l'hiver. Bref, je l'aime beaucoup beaucoup et j'économise chaque sachet parce que je n'ai pas envie de le finir.

La courge butternut. Si vous me suivez sur twitter vous avez bien compris qu'en ce moment, je me nourris quasi exclusivement de butternut sous toutes ses formes : rôties dans des buddha bowl, en chaussons, en crumble, en muffin... Plus sérieusement, j'ai découvert la courge en cherchant de nouvelles recettes végétariennes pour l'automne puisque j'étais privée de mes précieuses tomates et autres légumes d'été. Eh bien c'est vraiment très bon ! Le goût est tout doux, un peu sucré. C'est assez pénible à préparer mais une fois que vous en avez épluché une, il y a de quoi faire plusieurs recettes à la fois (surtout si vous êtes seuls) et c'est pratique. Je vous partage mes deux recettes préférées avec de la butternut, mais vous en trouverez une myriade sur internet ! Je l'ai surtout préparée rôtie (ce qui est super rapide) : coupez la butternut en cubes, mettez-la dans un plat à gratin, mettez de l'huile dessus + du paprika  et du piment de Cayenne en poudre et mélangez bien, puis faites rôtir au four à 200° pendant 45min - 1h. La deuxième recette vient d'ici : http://morewishesthanstars.blogspot.fr/2016/11/muffins-dautomne-aux-butternut-miel-et.html. Ce sont des muffins à la butternut, donc une recette sucrée qui peut surprendre mais qui a conquis la moitié de ma classe et ma famille (même ma sœur qui ne jure que par les desserts au chocolat !). C'est vraiment bon et ça permet d'écouler votre stock de butternut.

Le chaï latte. En octobre j'ai goûté au chaï latte et depuis j'ai succombé à cette boisson qui consiste à mélanger du thé épicé infusé et du lait mousseux, parfois recouvert d'un peu de cannelle/de crème. Cela ajoute un plus au thé et c'est réconfortant comme boisson. Depuis je teste à peu près tous ceux qui me tombent sous la main et j'essaye d'en reproduire un maison savoureux (mais ce n'est pas encore parfait malheureusement). 


CULTURE

Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos. C'est mon coup de cœur de l'automne. Je l'ai lu très rapidement une fois plongée dans l'histoire et j'ai beaucoup aimé. Christelle Dabos écrit réellement bien pour de la jeunesse, avec une écriture fouillée, développée et qui n'a pas peur des détails et de tirer en longueur. On se retrouve de fait avec un univers complet et bien mis en place, nous permettant de nous immerger totalement. Mais par dessus tout, j'ai aimé son héroïne, Ophélie, qui a rejoint mon canon des héroïnes les plus cools me rassemblant. Pour une fois, une héroïne jeunesse, une femme, ne correspond pas aux clichés qu'on s'en fait d'habitude : eh bien c'est super génial !! C'est une jeune fille maladroite, discrète, plongée dans son musée, mais qui sait s'affirmer quand la coupe est pleine et se révèle très indépendante. Je crois que jamais un personnage ne m'a autant ressemblé et je suis ravie de pouvoir vivre ses aventures encore un moment puisque les tomes sont en cours de parution. J'ai en ce moment le deuxième entre les mains, commencé juste après le salon du livre jeunesse où j'ai pu me faire dédicacer le premier. Jetez-vous sur ce livre qui a déjà bien fait parler la toile, je vous en prie !

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Sáenz. Le choc. Je ne sais pas pourquoi ce livre arrive dans mes favoris. J'ai des reproches à lui faire et avant tout son style extrêmement basique qui m'empêche généralement de finir un livre jeunesse et me fait décrocher immédiatement. Malgré tout, j'ai énormément aimé Aristote et Dante. Je me suis très vite attachée aux personnages et c'est sans doute ce qui m'a fait tenir tout le livre : je voulais voir comment se déroulait leur histoire, où cela finissait. J'ai réellement vécu avec eux. Par dessus tout, j'ai apprécié de voir des codes de romance appliqués à un couple gay, permettant d'élargir la représentation dans les romans jeunesses. Après l'avoir fini, j'ai su que ça m'avait plu parce que le livre m'a laissée un grand vide intérieur, comme si j'en voulais plus mais que je ne pouvais pas, me frustrant ainsi énormément. Bref, je vous le conseille, n'en attendez pas quelque chose qui démolit toutes vos pensées mais c'était chouette à lire et à découvrir, c'était attachant.

Archie Fisher. Au mois d'octobre, j'ai pris le thé avec mon ancienne prof d'anglais (j'aime les clichés oui) et je lui ai fait part de mon envie grandissante de visiter l'Ecosse et peut-être même d'y faire un Erasmus. Elle m'a alors parlé de son séjour là-bas et en a profité pour me faire écouter des groupes ou chanteurs folk écossais qu'elle écoutait plus jeune. J'ai eu un gros gros coup de cœur pour Archie Fisher. Malheureusement, il est difficilement trouvable sur youtube, mais sur spotify vous pouvez écouter tous ses albums. Il a une voix merveilleuse, suave et douce, qui te berce doucement de son accent écossais et c'est gé-nial. Je le mets automatiquement quand j'ai besoin de quelque chose de calme et d'une ambiance folk comme je les aime (d'ailleurs je l'écoute en ce moment hemhem). Je vous le conseille et vous pouvez notamment commencer avec son album Windward away.


Petite mention spéciale et supplémentaire : au café Dose dans lequel j'ai bu de bons cafés et bien mangé, aux chouettes soirées avec les amis de la fac qui m'ont fait redécouvrir le temps libre et à quel point cela peut être agréable de rencontrer de nouvelles personnes, au calendrier de l'avent des thés Dammann qui a rythmé mon mois de décembre, au tir à l'arc où je recommence enfin à m'épanouir, aux passages surprises de ma meilleure amie de la prépa à Tolbiac pour me faire un coucou et aux jolis levers de soleil d'automne.